Parfois, je n'écris pas

15.00 $

 […] Ce n’est pas le temps qui passe mais nous qui passons dans le temps alors que ce dernier est immuable !

                                             Anonyme

À ceux et celles
qui ont passé
qui passent
et qui passeront
dans ma vie…

Diane Dxxx

Dans la première partie du livre, à travers ce genre littéraire minimaliste qu’on appelle le haïku, l’auteure nous propose quelques strophes/images croquées sur le vif et glanées au fil des saisons qu’elle puise à même l’actualité. Puis, dans la seconde partie du recueil, elle enchaînera via cette poésie nippone atypique, pour raconter des fragments de sa vie plutôt sombres, où la séparation d’avec son compagnon de vie des trente et une dernières années succédera au décès de sa mère avec cette touche d’humour qu’on lui re-connaît volontiers.

à la pizzeria
la serveuse apprend d’un homme
qu’il est son …papa

Zachary bien fort
dans l’auto chante Réveille ―
or la môme dort !

cheveux blond filasse
jeans moulants et talons hauts ―
soixante ans de face !

 

Recension(s)

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Parfois, je n’écris pas”
Les champs marqués d’un astérisque sont obligatoires; votre courriel ne sera pas publié.

Retour haut de page